Visiter le site en FrenchVisiter le site en EnglishVisiter le site en ChineseVisiter le site en GermanyVisiter le site en Arabe
Le bonhomme Fawzy

 

 

Concerts
Spectacles jeune public
Rencontres...
L'ALSACE - par F.M. - 24 Octobre 1999
Paris, Bagdad, Verlaine, Mulhouse
Le parterre de la grande salle de la Filature était quasiment plein, mardi soir, pour une rencontre intime avec Fawzy Al-Aiedy. "Votre présence me réchauffe le coeur..." Derrière ses lunettes, Fawzy Al-Aiedy scrute une salle bien remplie, se réjouit de ce succès d'estime et offre au public un regard bienveillant. L'AMOUR PASSION Les grandes salles ne l'intimident pas.

"J'aime les grand' messes. Grande salle, petite salle, ça n'a pas d'importance. Je peux jouer partout." Avec simplicité et modestie, il raconte ses histoires, parle de son amour de la musique... et des femmes, sourire malicieux. Dans la musique et la poésie traditionnelles arabes, il est souvent question de la beauté féminine et de l'amour-passion.
"Je vous souhaite à tous de vivre cela..." On comprend très vite, au contact de sa musique enveloppante, que l'essentiel est là. Près de 30 ans d'exil, des images de guerre et de populations jetées sur les routes qui taraudent, la nostalgie d'un pays natal dont il ne peut plus fouler le sol, la séparation, tout cela est un présent dans son dernier album "le Paris-Bagdad". Mais ce qui compte, c'est la capacité de s'affranchir de cette réalité, pour continuer à vivre et à donner la vie.

EMERVEILLEMENT
"Donne ta main, retiens ton souffle, asseyons-nous.
Sous cet arbre géant où vient mourir la brise
En soupirs inégaux sous la ramure grise
Que caresse le clair de lune blême et doux(...)." Avec une sorte d'émerveillement, il raconte 'histoire de ces mots-là, qu'il a découvert un jour, dans une version en arabe littéraire ardu, vieille traduction d'Edouard Tarabay. Fasciné par la beauté du texte, il a poursuivi ses recherches et réalisé qu'il s'agissait d'un poème de Verlaine, "Circonspection". Tombé sur Verlaine, par hasard, comme un don du ciel. Fawzy Al-Aiedy prend le bonheur comme il vient. Il croise sur sa route des musiciens talentueux, leur propose de partager le voyage. Et la musique qu'il distille est à l'image de ses rencontres.

SUPPLICATIONS ET MELODIES LEGERES
Puisant dans ses racines mais aussi dans sa formation musicale classique (hautbois, cor anglais), dans la musique arabo-andalouse et les différentes influences qui parsèment le pourtour de la Méditerrannée, il crée sa propre musique, laissant s'exprimer ses compagnons de scène (Jean-Jacques Ruhlman à la clarinette, Marc Buronfosse à la contrebasse, Adel Shams El Din et Bruno Caillat aux percussions). Entre jazz orientalisant et lanscinantes mélopées, alternant les pièces instrumentales et le chant, les airs traditionnels et les improvisations, les supplications et les mélodies légères.
Comme une évidence, Fawzy Al-Aiedy embrasse le public et le monde, dans une candeur attachante, un doux enchantement.

Retour

 

       

 

©2006-2013 - Musiques en balade - tous droits réservés   Crédits
Association créée en 1986 - Inscrite au Tribunal d'Instance de Strasbourg au Volume 87 Folio n°227
SIEGE SOCIAL : MUSIQUES EN BALADE C/O La Fabrique de Théâtre  10 rue du Hohwald  67000 STRASBOURG
LICENCES 2 et 3 D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES N° 2-1072205 et 3-1072205
SIRET 340 197 854 00060 - NAF 9001Z
TEL. : (33) (0)3 88 22 51 27
Powered with Telemachine